Que se passe-t-il au cours du diabète sucré?

Le diabète sucré est caractérisé par un taux de glycémie élevé (hyperglycémie). L’insuline est une hormone fabriquée par l’organisme. Elle assure le transport du sucre issu de l’alimentation (glucose) jusque dans les cellules, pour être transformée en énergie. Le taux de sucre dans le sang se situe entre 80 et 120 mg/dL et peut aller jusqu’à 140 mg/dL après un repas.

Chez les diabétiques, le taux de sucre dans le sang reste élevé. Cela est dû à un manque d’insuline ou d’un manque d’action de l’insuline disponible.

Conséquence: le corps ne reçoit pas assez d’énergie (fatigue et sensation de faim). Le sucre en excédent est éliminé par les urines (glycosurie).

Qu'entend-on par diabète de type 1?

Diabète de type 1

  • Environ 10% des diabétiques1
  • Diagnostic généralement posé avant l'âge de 35 ans, les adultes plus âgés peuvent également être atteints
  • Apparition soudaine de la maladie sous forme aiguë
  • Manque d'insuline absolu par destruction des cellules ß, à l'origine de la production d'insuline
  • Cause: maladie auto-immune
  • Symptômes: urines plus abondantes (polyurie), soif inhabituelle (polydipsie), perte de poids inexpliquée et fatigue1

L’apparition de cette forme de diabète provient d’un dérèglement du système immunitaire (maladie auto-immune). Les cellules produisant l’insuline se situent dans le pancréas. Ces cellules sont détruites par les anticorps du système immunitaire. Le corps n’est alors plus capable de produire l’insuline dont les cellules ont besoin (manque d’insuline absolu).

Le traitement fait principalement appel à l’insuline: ce traitement de substitution hormonal devra être pris à vie. L’administration se fait à l’aide de stylos injecteurs ou de pompes à insuline.

Qu'entend-on par diabète de type 2?

Diabète de type 2

  • Environ 90% des diabétiques1
  • Diagnostic fréquemment posé chez les adultes de plus de 40 ans
  • Les adolescents ou les jeunes adultes peuvent aussi développer cette forme de diabète
  • Évolution lente et insidieuse
  • Passe fréquemment inaperçu
  • Au début, sensibilité réduite à l'insuline (insulinorésistance) à laquelle s'ajoute plus tard un trouble de la sécrétion d'insuline
  • Le glucose présent dans le sang est transporté vers les cellules en quantité insuffisante
  • Causes: surpoids, mauvaise alimentation, manque d’activité physique (sédentarité), facteurs génétiques
  • Apparaît fréquemment en association avec une hypertension artérielle, des troubles du métabolisme et un surpoids

Les éléments clé du traitement correspondent au maintien de l’équilibre glycémique grâce2 :

  • A l’autosurveillance glycémique
  • Au dosage tous les 6 mois de la glycémie dans le plasma veineux en laboratoire
  • Au taux d’hémoglobine glycquée (HbA1c)

Ces éléments sont à compléter avec des règles hygiéno-diététiques c’est-à-dire un régime et une activité physique régulière.